En 1993, naissait le World Wide Web. Vingt ans plus tard, le centre de recherche qui l’a vu naître célèbre son anniversaire en lançant un projet visant à préserver les biens numériques liés à son avènement.

Internet souffle ses 20 bougies. Il y a 20 ans le CERN autorisait l’utilisation gratuite de la technologie du World Wide Web (W3). Cet accès gratuit au logiciel le logiciel nécessaire au fonctionnement d’un serveur web, ainsi que le navigateur et la bibliothèque de codes associés a permis le tissage de la Toile, rappelle le communiqué. A la base, la technologie avait été développée dans le but de relier les physiciens des différents centres de recherche à travers le monde entre eux. Rolf Heuer, le directeur général du CERN relève: «Du monde de la recherche au secteur privé, en passant par l’enseignement, le web a transformé notre façon de communiquer, de travailler, d’innover et de vivre. Le web est un exemple éclatant de la manière dont la société récolte les fruits de la recherche fondamentale.»

L’institution sise à Genève souhaite l’anniversaire en lançant un projet visant à préserver les biens numériques associés à la naissance du web et à rétablir le premier site web. Pour mémoire, celui-ci était consacré au projet W3. Le serveur web d’origine est toujours dans les locaux du CERN mais le premier site web au monde n’est plus accessible en ligne à son adresse d’origine.

Source: http://www.lemondeinformatique.fr/

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

OK Go veut stocker un album dans de l’ADN

Le groupe OK Go s’est rapproché d’un biochimiste pour synthétiser l’enco…