Comment Google transforme le web en or dans News Techno 000170425_5

© Le moteur tend à devenir un producteur de contenus. À terme, c’est tout son écosystème de services qui pourrait en profiter, comme ses lunettes de réalité augmentée.

Cet article est réservé aux abonnés de l’Usine Nouvelle     Avec le Knowledge graph, lancé l’année dernière, l’américain révolutionne son moteur de recherche. Il capte toute la connaissance mondiale dans une base de données au service de son business model.

Le 16 mai 2012, alors que tout le monde attendait fébrilement l’entrée en Bourse de Facebook, Google annonçait la première évolution majeure de son moteur de recherche depuis ses débuts : le Knowledge graph (graphe de la connaissance). Une base de données que le géant du web met au service de son moteur de recherche afin que celui-ci affiche des résultats de requête structurés en langage naturel. Le Knowledge graph est le pivot de la mutation progressive du moteur Google en moteur sémantique. Rien de moins… Un premier pas vers la concrétisation du rêve de Google : créer l’ordinateur de Star Trek, une machine à laquelle on peut poser n’importe quelle question, qui la comprend et qui répond précisément, sur le ton de la conversation… Le moteur de recherche reste le pilier de la stratégie du groupe de Mountain View, centrée sur la publicité ciblée, qui représente 87% de ses revenus ! C’est sur lui que Google réalise la majorité des investissements. Car plus il sera efficient, plus les internautes l’utiliseront et plus ils l’alimenteront avec des informations sur les requêtes, mais aussi avec des données sur leurs usages des autres services, tels Google maps, Google translate, Gmail, Google+, Google glass, Google now, YouTube, Google car, Google street view, Google earth… Des données qui alimenteront à leur tour Google glass et sa réalité augmentée, par exemple, ou Google now, l’assistant personnel pour Android. Le cercle vertueux peut continuer… Plus les services sont riches, plus ils attirent et fidélisent les internautes. Et plus les annonceurs sont au rendez-vous. « Aujourd’hui, Google arrive à envoyer de la publicité ciblée au moment-même où l’internaute recherche une information », note Christine Balagué, titulaire de la chaire Réseaux sociaux à l’Institut Mines-Télécom. Comprendre le monde réel Ce n’est qu’une étape. « Il s’agit désormais de comprendre le monde réel, raconte John Giannandrea, le directeur de l’ingénierie Google et l’ancien parton de Metaweb, une start-up spécialisée dans le web sémantique rachetée par Google en 2010. Je compare souvent le Knowledge graph à une carte géographique. Pour faire une cartographie des connaissances, il faut une base de données de tout !
Par par Emmanuelle Delsol – Publié le 29 août 2013 | L’Usine Nouvelle n°3342
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les malwares qui se propagent sur Facebook ont un nouveau jouet : les cryptomonnaies

Les malwares distribués par Facebook Messenger s’amusent désormais à vous faire mine…