Développée pour l’instant autour de satellites atmosphériques, la technologie de drones solaires de Titan Aerospace pourra être utilisée par Google pour bien d’autres usages, comme l’accès à Internet dans des zones reculées ou l’amélioration de ses Google Maps. Facebook s’était aussi intéressé à Titan.

s50_highalt2_1920-640x360

vec l’acquisition de Titan Aerospace, Google récupère un fabricant de drones solaires. L’activité de cette société basée dans l’Etat du Nouveau Mexique porte notamment sur les satellites atmosphériques. La technologie qu’elle développe n’en est toutefois qu’à ses débuts et il y a de nombreux autres domaines à explorer pour la mettre à profit, ainsi qu’elle l’indique sur son site web où l’on se borne désormais à trouver un message sur son rachat par Google. Ses drones pourraient être utilisés pour fournir des connexions Internet dans des endroits distants ou aider à surveiller les dommages causés à l’environnement (déforestation, pollution par nappes de pétrole…).

La fourniture d’accès Internet dans des zones non desservies correspond au projet Loon de Google qui teste l’utilisation de ballons de haute altitude pour ce type d’usage. Mais il semble que Google n’ait pas que cela en tête. Un porte-parole du groupe californien a évoqué lui aussi des applications environnementales, sans donner davantage de détail. On peut aussi penser que ces dispositifs volant à l’énergie solaire permettront de compléter les Google Maps. Le montant du rachat de Titan n’a pas été communiqué.

Facebook voulait aussi racheter Titan Aerospace

Google s’est déjà impliqué dans des opérations de secours d’urgence, après les tornades subies en Oklahoma l’an dernier, ainsi que lors des inondations intervenues dans le nord de l’Inde (Uttrakhand). Jusqu’à présent, il s’agissait d’aider à localiser les personnes, à faciliter la communication et à renforcer les données des cartes pour permettre l’assistance.

Amazon et Facebook s’intéressent aussi aux drones pour étendre leurs champs d’activité et explorer de nouveaux marchés. Le premier envisage de les utiliser pour livrer des colis, le second s’y intéresse pour l’accès à Internet. Facebook avait notamment des vues sur Titan Aérospace avant Google, mais les discussions entre les deux sociétés se sont apparemment interrompues, et Facebook a recruté des collaborateur d’Ascenta, un autre fabricant de drones.

Source: Maryse Gros – LeMondeInformatique 15/04/2014

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

À quoi servira Osiris-Rex, la sonde qui arrive autour de l’astéroïde Bennu ?

L’astéroïde Bennu, censé frapper de plein fouet la Terre entre 2175 et 2196, sera ét…