Le site de streaming français a levé 100 millions d’euros auprès d’Orange et du propriétaire de Warner Music pour se développer à l’international.

deezer

Après l’échec de son introduction en Bourse l’an dernier, Deezer repart à la conquête du monde ! Le groupe français d’écoute de musique à la demande sur Internet a annoncé cette semaine avoir levé 100 millions d’euros. Une somme levée auprès d’un groupe d’investisseurs, dont son actionnaire, Orange, et Access Industries, la société de l’homme d’affaires russo-américain Len Blavatnik, propriétaire de Warner Music.

Disponible aujourd’hui dans plus de 180 pays à travers le monde, Deezer annonce « plus de 6 millions d’abonnés » à son offre payante d’écoute de musique en streaming. Un chiffre notamment boosté par l’intégration de son offre à celle des Livebox d’Orange. Mais Deezer reste malgré cela le « petit poucet » du marché face au géant suédois Spotify, qui revendique 75 millions d’utilisateurs, dont 20 millions pour sa version payante, et à l’offensive d’ Apple, qui a lancé son service de streaming musical Apple Music l’été dernier.

40 millions de nouvelles chansons

Dans un communiqué, Deezer explique que cette augmentation de capital devra permettre d’ »augmenter ses efforts de croissance de sa base clients dans le monde et d’accélérer l’introduction de nouveaux produits ». Deezer a par ailleurs annoncé une augmentation de son catalogue de titres, qui compte désormais plus de 40 millions de nouvelles chansons, soit « le plus important catalogue musical disponible au monde ».

On se souvient que, courant octobre, Deezer avait reporté sine die, du fait de « conditions de marché » défavorables, son projet d’introduction à la Bourse de Paris. Le site comptait alors lever au moins 300 millions d’euros, ce qui l’aurait valorisé à plus d’un milliard d’euros.

Source: Judikael Hirel (avec AFP) – 24/01/2016 – Le Point.fr

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Scribit : un robot-peintre qui décore nos murs à volonté

Suspendu à deux fils, Scribit se déplace sur un mur et, piloté par une appli, dessine à pe…