statue-james-joyce-dublin

Ulysse, le chef-d’oeuvre de James Joyce, ferait-il un bon jeu de réalité virtuelle ? Ce projet insolite conçu par des étudiants du Boston College veut prouver que la littérature trouve toute sa place dans la réalité virtuelle.

Et si la réalité virtuelle servait à faire découvrir des classiques de la littérature ? C’est ce postulat qu’ont adopté les étudiants du Boston College qui travaillent sur Joycestick, une adaptation en jeu vidéo VR d’Ulysse, le classique de la littérature irlandaise signé James Joyce, érigé au statut d’œuvre culte du 20e siècle (même s’il compte aussi son lot de détracteurs).

Il faut dire que le roman, dont toute l’action se déroule le temps d’une journée à Dublin, le 16 juin 1904 et nous plonge dans le quotidien banal de Leopold Bloom, un petit employé juif (et transposition moderne d’Ulysse, le héros grec), se prête bien à cette technologie immersive grâce à l’importance qu’il accorde aux monologues intérieurs. Ceux-ci se confondent souvent avec l’action, ce qui peut dérouter certains lecteurs.

Joseph Nugent, le professeur d’anglais en charge de ce projet mené par 22 étudiants issus de disciplines différentes — lettres, informatique, philosophie, biologie… –, est convaincu du potentiel de leur approche innovante testée sur HTC Vive : « Il s’agit là d’une nouvelle manière de vivre la force d’un roman. Nous sommes vraiment au rebord de la VR, il n’existe aucun guide sur le sujet, ce que nous avons créé provient simplement de notre imagination. »
statue-james-joyce-dublin
UNE EXPLORATION DU DUBLIN DE JAMES JOYCE

L’idée est à la fois de faire découvrir ce classique de la littérature à un nouveau public et de démontrer comment la réalité virtuelle peut se combiner avec les livres sans chercher à reproduire intégralement ce roman de plus de 600 pages. Mais les lieux emblématiques de l’intrigue, comme le café parisien si cher à Leopold Bloom, y sont bien présents.

Dans Joycestick, il n’est en effet pas question de terminer des niveaux, d’accomplir des missions ou de cumuler des points. Le jeu est conçu comme une exploration de Dublin et d’autres décors clé de l’intrigue en misant sur la curiosité des utilisateurs : de nombreux objets ou détails sélectionnés par les utilisateurs déclenchent la lecture d’extraits du roman.

rue-dublin

COMBLER LE PASSAGE DU TEMPS

Joycestick permet notamment de combler les vides dus au passage du temps, de nombreux lieux cités dans Ulysse ayant disparu au cours du siècle écoulé. L’expérience a déjà convaincu Enda Duffy, responsable du département d’anglais à l’université de Californie : « La version VR complète le roman et le rend réel. Ulysse est le livre idéal pour être transposé en VR puisque Dublin peut être considéré comme son personnage principal. »

Le Boston College n’est pas étranger à ce genre d’expérimentations intitulées « humanités numériques » : Joseph Nugent avait demandé à une précédente promotion de créer une appli pour smartphones qui propose des balades sur les traces des lieux de Dublin les plus emblématiques dans l’œuvre ou la vie de James Joyce.

Les étudiants espèrent acheverJoycestick à temps pour le 16 juin 2017, connu à Dublin comme le Bloomsday, une journée qui célèbre James Joyce et son livre emblématique.

Source: Alexis Orsini – numerama.com -19/03/2017

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

AXILEO renforce sa présence chez THALES

THALES, acteur de référence dans le domaine de la défense/sécurité/aero/transport, fait ap…