Comment Google et Thomas Pesquet vous emmènent dans l’ISS

24 juillet 2017

News Techno

A l’aide de sa technologie Street View, Google a conçu une visite virtuelle de la Station spatiale internationale. Les clichés utilisés ont été pris par Thomas Pesquet pendant son séjour à bord de l’ISS.

7145763_iss-landing-pano_1000x625

Pendant ses 196 jours passés à bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet a réalisé des clichés tous plus spectaculaires les uns que les autres. Ces vues aériennes, partagées en masse sur les réseaux sociaux, ont contribué à la popularité du spationaute français. Des centaines de photos prises durant le séjour de Thomas Pesquet étaient pourtant restées inédites jusqu’à maintenant. Pour celles-ci, pas question de partage sur Twitter, Facebook ou Instagram. Elles ont en fait permis à Google de mettre au point une visite virtuelle de l’ISS accessible en ligne depuis ce jeudi, jour marquant aux Etats-Unis le 48e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Pour ce projet, le géant californien a utilisé sa technologie Street View. Depuis dix ans, elle permet aux internautes de se promener par procuration dans la rue à côté de chez soi ou de découvrir des monuments situés à l’autre bout du monde, comme le Mont Rushmore ou le Machu Picchu. Mais Street View ne s’était encore jamais aventuré dans l’espace.

Depuis chez soi, il est désormais possible de se balader dans les quinze modules de l’ISS. On peut jeter un oeil depuis la coupole, offrant un point de vue à couper le souffle sur la Terre, ou se balader dans les différents laboratoires. Pour que le visiteur ne se perde pas trop dans la station, des petites notes s’affichent «pour expliquer aux visiteurs des informations où les astronautes mangent, quelles machines ils utilisent pour faire de l’exercice ou, bien sûr, comment fonctionnent les toilettes», précise au Parisien Alice Liu, responsable de ce projet Street View.

Une visite de l’ISS avec Google Street View

Image de prévisualisation YouTube

Des tendeurs dans l’ISS

Au total, environ 1 700 photos ont été nécessaires pour réaliser les 70 vues panoramiques. Avant d’arriver à ce résultat, les équipes de Google et Thomas Pesquet ont dû composer avec une série de contraintes. D’abord parce que «l’ISS est un endroit très animé où six membres d’équipage mènent leurs recherches et leurs opérations de maintenance 12 heures par jour», comme le rappelle le Français dans un texte mis en ligne pour l’occasion. Autre obstacle : le temps. Sur ses six mois dans la Station, le spationaute ne pouvait consacrer que 20 heures à ce projet. «Thomas a pris les dernières photos la veille de son retour programmé sur Terre», souffle Alice Liu.

Hors de question également d’utiliser du matériel ne se trouvant pas déjà à portée de main des locataires de la Station spatiale internationale. Sur Terre, pour obtenir une vue à 360°, il aurait aussi suffi de poser sur un trépied l’appareil photo équipé d’un objectif grand angle fisheye et de prendre les clichés autour de cet axe. Dans l’ISS, où la gravité n’a pas le droit de cité, il a fallu recourir au système D. «Nous avons utilisé deux tendeurs attachés de part et d’autre des modules. Ils formaient ainsi un X indiquant où devait se trouver le point autour duquel l’appareil devait tourner», détaille Alice Liu. Tâche ensuite aux équipes de Google de gommer les «coutures» entre les photos pour obtenir une vue panoramique sans défaut.

Après l’ISS, restent-ils encore des terrains de jeu à explorer pour Street View ? Google viserait-il la Lune ? L’idée enthousiasme Alice Liu. «La NASA travaille sur un programme pour retourner sur la Lune. On adorerait y aller nous aussi !».

Source: Vincent Gautier – 20/07/2017 – leparisien.fr

À propos de axileo

"votre accélérateur de performance"

Voir tous les articles de axileo

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

RonnyLassooij |
Petitesastucesutiles |
Smartfreelance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wowgold4
| Diablo3gold4
| Tamindir Full program downl...