Image de prévisualisation YouTube

Un groupe de chercheurs envisage une solution pour alléger les équipements nécessaires lors d’une expérience en VR. Leur « E-skin » permettrait de manipuler des objets virtuels, sans qu’il soit nécessaire de les toucher ou de les voir. Les caractéristiques de la peau ne fascinent pas seulement les spécialistes des sciences du vivant. Cet organe, qui est le plus étendu du corps humain, inspire également de potentielles innovations dans le monde de la robotique, et plus largement dans la sphère des technologies.

Dans cette publication datée du 19 janvier 2018, trois chercheurs allemands et un chercheur autrichien ont fait part de leurs travaux sur une « E-skin » : il s’agit d’une peau électronique permettant à son utilisateur de manipuler des objets virtuels, sans avoir besoin de les toucher.

UN MATÉRIEL MOINS ENCOMBRANT

Les universitaires partent d’un constat : les équipements actuellement nécessaires pour vivre une expérience en réalité virtuelle sont encombrants — or, pour démocratiser la technologie, certains estiment que la VR devrait être davantage mobile. Ils notent également que les dispositifs les plus immersifs nécessitent d’utiliser des gants.

La peau électronique qu’ils ont conçue fonctionne selon le principe du magnétisme. L’idée est notamment de permettre à l’utilisateur de déplacer des objets qu’il ne peut pas nécessairement « voir » lors d’une expérience en VR.

Cette membrane « magnéto-sensible » est en fait constituée d’un capteur magnétique, emprisonné dans des films transparents. L’ensemble du dispositif n’excède pas 3,5 micromètres d’épaisseur. L’objet peut être appliqué sur la paume, au bout des doigts ou sur n’importe quelle partie des mains.

Les chercheurs voient plus loin que la réalité virtuelle et pensent que leur trouvaille pourrait également trouver des applications dans les domaines de la médecine ou de la sécurité. Leurs travaux vont désormais se pencher sur la possibilité de paramétrer l’objet en fonction du champ magnétique terrestre, afin de s’en servir comme un outil de localisation.

E-skin : et si une peau électronique remplaçait les gants de réalité virtuelle ? dans News Techno e-skin-1024x266

Source

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News Techno

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Tech for Good : Emmanuel Macron reçoit la Silicon Valley à l’Elysée

En amont de VivaTech 2018, une soixantaine de dirigeants de l’écosystème numérique m…