Faut-il avoir peur du SpotMini, le robot quadrupède aux allures de chien affectueux créé par Boston Dynamics ? Dans une vidéo publiée par l’entreprise, la machine parvient à ouvrir une porte en toute autonomie.

robot

Vous vous souvenez probablement de cette scène de Jurassic Park : alors que les Raptors se promènent en liberté sur l’île, les plus jeunes héros de l’histoire trouvent refuge dans une cuisine du parc d’attractions. Mais c’était sans compter sur la capacité des dinosaures à ouvrir, à l’aide de leurs petits bras, la porte en appuyant sur sa poignée.

Maintenant, imaginez une scène similaire, non pas avec un dinosaure génétiquement modifié, mais avec un robot bien réel. En effet, l’une des machines de Boston Dynamics parvient désormais à ouvrir des portes.

LE ROBOT QUADRUPÈDE OUVRE MAINTENANT DES PORTES

En novembre 2017, l’entreprise avait dévoilé une nouvelle version de son SpotMini, une sorte de croisement inattendu entre un chien et une girafe : la machine paraissait alors bien moins étrange que les précédentes inventions de la société, spécialisée dans la robotique militaire (même si l’armée américaine n’en veut pas).

Dans une vidéo publiée sur YouTube le 12 février 2018, le Spot Mini est de retour. Alors que le robot quadrupède se retrouve face à une porte close, et manifeste l’envie de l’ouvrir — avec une gestuelle qui le ferait presque passer pour un chien impatient de partir en promenade –, un autre robot vient à sa rescousse.

Image de prévisualisation YouTube

UN SECOND SPOTMINI À LA RESCOUSSE

À l’aide d’un bras articulé, au bout duquel se trouve une pince, ce deuxième SpotMini parvient à identifier et manipuler la poignée de la porte pour l’ouvrir. Le robot laisse passer son homologue, avant de s’engouffrer lui-même dans l’ouverture. La porte se referme ensuite derrière les deux machines.

Jusqu’ici, le SpotMini prêtait plutôt à sourire. Sa toute première version était particulièrement pataude — après avoir glissé sur des peaux de bananes, le robot s’était retrouvé les quatre fers en l’air.

Cette nouvelle vidéo invite à revoir ce jugement, et à ranger le SpotMini dans la catégorie des robots mi-prometteurs, mi-flippants, comme son cousin l’Atlas, qui sait faire des saltos arrière. Si vous avez toujours envie de donner des coups de pied aux robots de Boston Dynamics, peut-être devriez-vous désormais y réfléchir à deux fois.

Source 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Euro 2016 : les applications essentielles pour suivre la compétition

Chaque supporters de football souhaite vivre la meilleure expérience possible lors de l&rs…