La firme allemande Volocopter livre un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler une station pour taxis volants perchée au sommet d’un immeuble. On peut notamment voir comment les passagers embarquent et débarquent et comment sont gérés la recharge et le remplacement des batteries des drones.

Plusieurs projets de taxis volants autonomes ont déjà démontré leur viabilité technique. D’Airbus à Uber en passant par EhangCora (financé par Larry Page) ou Volocopter, on a désormais une assez bonne idée de la manière dont ce type d’appareil pourrait fonctionner pour transporter un à deux passagers sur des trajets urbains courts. Mais où se poseront ces appareils ? Comment seront assurés leurs rotations et la recharge de leurs batteries ? Tout cela est encore bien flou…

Volocopter a décidé de nous en donner un bon aperçu en publiant cette simulation montrant le fonctionnement d’une station baptisée Volo-Hub installée sur le toit d’un immeuble. Le concept ressemble à celui des cabines téléphériques, avec les taxis drones se posant sur une aire d’atterrissage avant de glisser sur un tapis roulant à l’intérieur d’un hangar. Les passagers débarquent, puis l’appareil poursuit son chemin jusqu’à l’aire de service où son bloc batterie est automatiquement échangé par des robots. Il part ensuite vers une zone de stationnement, prêt pour un nouveau voyage. 

Image de prévisualisation YouTube

Le concept de station Volo-Hub de Volocopter. © Volocopter

100.000 personnes à l’heure

Grâce à ce système de rotation continue, Volocopter dit pouvoir faire décoller et atterrir un drone taxi toutes les 30 secondes. Pour compléter ces stations de grande envergure, la société allemande a également imaginé des Volo-Port. Il s’agirait de petits héliports installés à proximité de commerces, d’hôtels, de grandes entreprises ou de gares.

L’idée est de créer un maillage complémentaire entre les Volo-Hub et les Volo-Port à l’échelle d’une grande agglomération afin de couvrir les principaux points névralgiques. « Une fois mis à l’échelle, voler ne sera pas significativement plus cher que de prendre un taxi, mais ce sera significativement plus rapide », estime Alex Zosel, cofondateur de Volocopter. L’entreprise pense que ses premiers drones taxis seront opérationnels d’ici une décennie, offrant une capacité de transport de 100.000 personnes à l’heure.

Source 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

VOS PAPIERS !

Deux étudiants américains ont développé un vrai Robocop Alors que le remake du film Roboco…