Alors que plusieurs entreprises misent sur de futurs taxis volants, la startup Kitty Hawk propose une autre approche : celle de la « voiture volante récréative ».

Image de prévisualisation YouTube

En matière de transport aérien, la mode est aux taxis volants depuis quelques mois. De Volocopter à Kitty Hawk, en passant par Uber et Airbus, plusieurs entreprises ont dévoilé des prototypes plus ou moins fonctionnels censés donner un aperçu de ce que sera le futur du déplacement urbain.

Toutes ces initiatives partagent un même point commun : elles prétendent répondre, à leur façon, au besoin de mobilité en développant une alternative — ou plutôt une solution supplémentaire — aux moyens de locomotion actuels. Il ne s’agit pas d’engins ayant un but récréatif.

Flyer : après les taxis volants, voici la « voiture volante récréative » dans News flyer-eau-1024x527

Crédits : Kitty Hawk

Pour cela, il y aura le Flyer. La startup américaine Kitty Hawk a en effet dévoilé en juin un tout petit aéronef qui est, selon ses propres mots, « conçu pour être facile à piloter à des fins récréatives au-dessus de l’eau et de zones non encombrées ». Il ne s’agit pas ici de faire la navette entre deux endroits mais juste de s’amuser.

Ici, pas de vol en autonomie. S’il y a un bien un ordinateur de bord chargé de surveiller le bon déroulement de la session aérienne, le pilote à bord a des choses à faire, en témoigne la présence de deux joysticks dans le cockpit, indique The Verge, vraisemblablement pour ajuster la direction et l’altitude de l’appareil.

DES PERFORMANCES MODESTES

L’engin ne présente d’ailleurs pas des performances en vol particulières. Il est censé pouvoir assurer un temps de vol entre 12 et 20 minutes à une vitesse modérée de 20 mph (environ 34 km/h) à une altitude de 3 mètres. Ce sont en tout cas les limites qui seront fixées pour les premiers vols.

Ces caractéristiques sont très différentes de celles du Cora, l’autre aéronef proposé par Kitty Hawk, qui lui a vocation à faire le taxi. Lui doit pouvoir transporter deux personnes, voler jusqu’à 910 mètres d’altitude, avoir une autonomie de 100 km et filer à 180 km/h. Il est doté de douze hélices.

L’engin, qui ne peut emporter qu’un seul passager à la fois, fonctionne entièrement à l’électricité et comporte dix hélices indépendantes qui encerclent pratiquement le Flyer. En principe, cet « hélicoptère » est censé être mis en vente, mais Kitty Hawk n’a précisé ni le prix de l’appareil ni la date de commercialisation.

flyer-garage-1024x708 technologie dans News

Crédits : Kitty Hawk

Source

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’armée française met le cap sur l’IA pour l’aviation de combat du futur

L’avenir de l’aviation de combat passe par l’intelligence artificielle, …