Deux jours seulement après que le gendarme de la bourse américaine ait annoncé poursuivre le dirigeant de Tesla, Elon Musk les conséquences arrivent. Alors que la SEC souhaitait qu’Elon Musk ait interdiction de diriger une entreprise cotée, ce dernier se voit contrait d’abandonner la présidence du conseil d’administration de Tesla.

Tout n’est pas perdu, Elon Musk reste cependant PDG de l’entreprise et conserve un siège au conseil d’administration. En plus de cela, Elon Musk devra à titre personnel s’acquitter d’une amende de 20 millions de dollars, tout comme Tesla. Cet argent sera versé aux investisseurs « ayant soufferts des fluctuations du marché » suite aux tweets d’Elon Musk en août dernier, indiquant que Tesla pourrait devenir privéeCes décisions font suite à un accord à l’amiable entre Musk et la SEC. 

Tesla devra également nommer deux membres indépendants supplémentaires au conseil d’administration. Le choix d’un nouveau président au conseil d’administration va donc être une grande décision. Comme l’explique Erik Gordon, avocat qui étudie l’entreprenariat « si le nouveau président est une personne extraordinairement forte et une personne capable de résister à Elon, ce sera un changement dans sa vie », il ajoute cependant « si la personne est aussi indépendante que les administrateurs soi-disant indépendants de Tesla, cela ne change probablement pas beaucoup sa vie. Il va dominer ce président de la même manière dont il a dominé son conseil. » Musk ne pourra pas être réélu président durant 3 ans.

Autre point important, toutes les communications d’Elon Musk au sujet de Tesla, dont ses tweets vont être scrutées dans les moindres détails. Il devra ainsi faire approuver ses tweets et autres annonces avant de les diffuser au monde entier. Une décision que l’on peut qualifier d’humiliante, d’autant plus que Musk a construit une partie de sa notoriété sur son franc-parler et ses annonces extravagantes via Twitter. Mais l’idée derrière une telle mesure étant « d’empêcher toute nouvelle perturbation du marché et tout préjudice aux actionnaires de Tesla. »

Autre point important, toutes les communications d’Elon Musk au sujet de Tesla, dont ses tweets vont être scrutées dans les moindres détails. Il devra ainsi faire approuver ses tweets et autres annonces avant de les diffuser au monde entier. Une décision que l’on peut qualifier d’humiliante, d’autant plus que Musk a construit une partie de sa notoriété sur son franc-parler et ses annonces extravagantes via Twitter. Mais l’idée derrière une telle mesure étant « d’empêcher toute nouvelle perturbation du marché et tout préjudice aux actionnaires de Tesla. »

Cette annonce est donc importante pour Tesla et Musk, mais la somme d’argent à régler est moindre, quand on sait que Tesla a perdu 7 milliards en bourse suite à l’annonce des poursuites de la SEC, vendredi dernier. De plus, Musk s’en sort assez bien, comme le rapporte un professeur de droit des valeurs mobilières et de gouvernance d’entreprise « il reste PDG, il est toujours l’actionnaire dominant de la société et il reste toujours au conseil. »

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Jeux vidéo : la France veut « redevenir le pays le plus attractif en Europe » face au Royaume-Uni

Après la convalescence, la reconquête. L’industrie du jeu vidéo française, passée par pert…