Nous l’apprenions il y a quelques jours, Microsoft a annoncé son adhésion à Open Invention Network (OIN). Il s’agit d’un groupement de brevets « open source » conçu spécifiquement pour aider à protéger Linux contre les poursuites en justice. Concrètement, la base de données de Linux disposera désormais de 60 000 nouveaux brevets ouverts et accessibles aux membres de l’OIN.

Dans un billet sur le blog MicrosoftErich Andersen, responsable de la propriété intellectuelle, reconnaît que cette annonce peut sembler « surprenante ». Il explique également que : « ce n’est pas un secret, il y a eu des frictions dans le passé entre Microsoft et la communauté open source sur la question des brevets ». 

Pourtant cette fois-ci, Microsoft saute le pas. L’OIN offre de belles possibilités. C’est une plate-forme composée de licences et de différents brevets que Linux peut mettre à disposition d’environ 2 400 entreprises. Parmi ces professionnels, on compte notamment des développeurs individuels, mais aussi de grandes entreprises telles que Google et IBM. Tous les membres ont accès aux brevets détenus par l’OIN et aux licences mises à disposition par les différents détenteurs.

Cette annonce faite par Microsoft est un grand pas en avant. L’adhésion du groupe américain va permettre à l’OIN de disposer de milliers de nouveaux brevets extrêmement pertinents. On sait que Microsoft a désormais la volonté d’aider de manière soutenue la communauté open source.

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le chiffrement tracasse Mark Zuckerberg parce qu’il « rend plus difficile la lutte contre la désinformation »

Dans une publication sur Facebook, Mark Zuckerberg a donné le sentiment de remettre en cau…