L’astéroïde Bennu, censé frapper de plein fouet la Terre entre 2175 et 2196, sera étudié de près par la sonde Osirix-Rex envoyée par la Nasa.

 

Après plus de deux ans de voyage, le périple de la sonde Osiris-Rex envoyée par la Nasa atteint enfin son apogée. Ce lundi 3 décembre, elle arrivera en vue de son objectif et entrera en orbite autour de l’astéroïde Bennu, censé s’écraser sur Terre dans un siècle.

Osiris-Rex (acronyme pour Original, Spectral Interpretation, Resources Identification, Security, Regolith Explorer) est une sonde d’environ deux tonnes. Équipée de ses cinq instruments, elle aura pour objectif d’étudier au plus près l’astéroïde, sa composition et sa cartographie, ses propriétés physiques et chimiques… afin d’en apprendre toujours plus sur les origines du système solaire et, a fortiori, de la Terre.

Lancée en septembre 2016, la sonde restera en orbite autour de l’astéroïde pendant un an afin d’examiner et de choisir avec précision un emplacement sûr et scientifiquement intéressant sur lequel se poser. En 2023, la sonde devrait réaliser le voyage retour afin de ramener sur Terre les quelque 60 grammes de poussières qu’elle aura récolté sur Bennu.

 

Une chance sur 2.700 de frapper la Terre

Âgé de 4,5 milliards d’années, Bennu est un astéroïde dit primitif, dont la composition reflète celle du système solaire quand il était encore jeune. Les planètes rocheuses se sont en effet formées à l’aide de corps célestes tels que lui. Hormis sa haute teneur en carbone, la composition précise de l’astéroïde reste encore à déterminer, même si les chercheurs penchent pour des traces d’acides aminés, autrement dit les molécules précurseurs de la vie.

L’astéroïde devrait également nous permettre de donner des solutions pour éviter les collisions avec des astéroïdes. Une question essentielle pour la Terre puisque Bennu aurait une chance sur 2.700 de frapper la Terre entre 2175 et 2196. Si la probabilité peut paraître lointaine et très faible, elle est néanmoins suffisante pour être prise au sérieux par les chercheurs qui envisagent d’ores et déjà plusieurs techniques pour éviter les collisions.

Catalogué comme le deuxième astéroïde le plus menaçant pour la Terre, avec son diamètre de 500 mètres et sa largeur aussi grande que cinq terrains de football, Bennu se situe tout de même à 1,2 million de kilomètres de la planète bleue. Les premiers clichés de ce caillou géant, dévoilés en août dernier par Osiris-Rex, ont permis aux scientifiques de visualiser pour la première fois l’astéroïde.

L’arrivée de la sonde à proximité de l’astéroïde sera retransmis en direct sur la chaîne publique de la Nasa à partir de 17h (heure de Paris).

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

IBM Project Debater : cette IA peut débattre avec les humains

IBM vient d’organiser une série de débats entre son IA et des humains au cours desqu…