Un projet Hyperloop de 21 millions d’euros financé par des acteurs privés.

Quelle bonne nouvelle pour la France. C’était encore incertain il y a quelques mois, mais cette fois-ci, la mairie de Droux, petite ville en Haute-Vienne vient de délivrer un permis de construire pour le nouveau centre d’essai de la startup canadienne TransPod spécialisée dans le développement de la technologie Hyperloop. Ce train dont nous rêvons tous appartient encore à la science-fiction, mais il se rapproche pas à pas d’un avenir proche. FrenchWeb précise que ce train subsonique Hyperloop ambitionne de propulser ses passagers à plus de 1 000 km/h dans des tubes prévus à cet effet. Un projet de 21 millions € financés à 100% par des acteurs du privé.

En France, l’Hyperloop a aussi fait son apparition à Toulouse, où la société Hyperloop Transportation Technologies (HTT) a décidé d’implanter son centre de R&D européen à Toulouse, sur le site de l’ancienne base aérienne de Francazal. Le permis de construire pour la région de la Haute-Vienne est daté du 30 novembre. Il prévoit la création de deux bâtiments : l’un aura une fonction plus technique et l’autre servira de lieu de réception des capsules. Ces deux espaces seront reliés par le fameux tube qui s’étendra de tout son long sur 3 kilomètres. Les travaux doivent normalement débuter au printemps 2019.

La startup canadienne TransPod travaille au développement de la technologie Hyperloop en Europe. Si vous ne connaissez pas encore le principe de ce train ultra-rapide, il est simple (en apparence) : faire circuler des capsules pressurisées, aussi appelées pods, dans des tubes à basse pression pour s’affranchir des frottements aérodynamiques et frôler le mur du son. Le PDG de TransPod explique sa démarche : « la piste d’essai doit permettre de tester en conditions réelles, à échelle un demi, la technologie Hyperloop développée par TransPod ».

Cette bonne nouvelle inspire l’adjoint au maire de Limoges; il veut créer l’association « Hyperloop France » dans le but de défendre le projet au-delà des frontières de la Haute-Vienne. Il a précise que « le défrichage du terrain et les premiers coups de pioche pourraient avoir lieu en mars-avril. Après, il y aurait 9 mois de travaux. »

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elon Musk : à quoi serviront les tunnels de The Boring Company ?

Initialement pensé pour transporter des voitures sur des plateaux électriques, le concept …