Tesla 3

La récompense est belle mais le chemin difficile : pour remporter une Model 3 de Tesla, les hackers devront tenter de pirater les technologies de connectivité ou d’assistance à la conduite de cette voiture. Le constructeur américain a annoncé le 14 janvier sa participation au concours de hacking Pwn2Own dans la catégorie automobile. Un événement auquel prennent part de nombreuses entreprises pour renforcer la sécurité de leurs systèmes.

Avis aux hackers, Tesla va récompenser généreusement ceux qui réussiront à pirater sa voiture vedette, la Model 3. Un exemplaire du véhicule fera même office de trophée au Pwn2Own, un célèbre concours annuel de hacking qui se déroulera cette année du 20 au 22 mars, à Vancouver (Canada), à l’occasion du CanSecWest, une conférence dédiée à la cybersécurité.

Chaque année depuis 2007, de prestigieuses entreprises livrent leurs produits en pâture aux “hackers blancs” ou hackers éthiques, ces spécialistes qui attaquent les systèmes de sécurité informatique pour dénicher leurs failles et permettre leur amélioration. Parmi ces sociétés, on retrouve habituellement de grands noms de l’informatique : Microsoft, VMwareOracle… Pour la première fois en 2019, le concours comptera en plus une catégorie automobile avec la participation de Tesla.

L’Autopilot ou le système d’infotainment comme cibles

Connu pour ses technologies de connectivité et d’assistance à la conduite avec le système Autopilot, la Model 3 sera donc la cible des hackers. Le concours devrait susciter beaucoup de curiosité. L’Autopilot de Tesla a en effet soulevé de nombreux doutes à la suite d’accidents de la route. Le secteur du véhicule autonome en général avance à pas feutrés depuis l’accident mortel impliquant un véhicule autonome d’Uber en mars 2018.

Les hackers devront se concentrer sur différents technologies critiques du véhicule Tesla : le modem, la connexion Wi-Fi ou Bluetooth, le système d’infotainment, le système Phone-as-Key ou encore l’Autopilot. Les hackers devront par exemple tenter de faire communiquer l’Autopilot avec une unité non autorisée. Ils pourront aussi essayer de déverrouiller le véhicule et de faire démarrer son moteur en contournant le système Phone-as-Key. La liste complète des défis est disponible en anglais sur le site de l’événement.

900 000 dollars et une Model 3 dans les récompenses

Les pirates réussissant à hacker la voiture électrique remporteront des prix allant de 35 000 à 300 000 dollars avec au total 900 000 dollars distribués. La première personne contournant la sécurité de Tesla pourra également repartir avec son propre exemplaire de la Model 3.

Ce n’est pas la première fois que Tesla met en place ce genre d’initiatives. Depuis 2014, le constructeur américain promet une prime aux développeurs découvrant des vulnérabilités dans ses systèmes. Il peut ensuite corriger ces failles à l’aide de mises à jour sur sa flotte de véhicule.

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Avec AlterEgo, parler dans sa tête peut être compris par des assistants

Il nous arrive à tous de « parler dans notre tête », pour se dire quelque chose à soi-même…