Quand il s’agit de défendre une cause, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Et ça, une agence de communication londonienne l’a bien compris. L’œuf le plus aimé d‘Instagram, dont l’éclosion a récolté pas moins de 52 millions de « likes », vient enfin de révéler ce qu’il contenait.

Postée le 4 janvier dernier par le compte Egg Gang (rebaptisé depuis World Record Egg), une photo intrigante invitait les internautes à battre le record du cliché le plus aimé du réseau social, en battant un précédent record détenu par Kelly Jenner.

L’éclosion de l’œuf le plus liké d’Instagram a eu lieu pendant le Super Bowl. Que cachait-t-il ? dans News egg-instagram-1-183x300

Un dernier cliché, partagé le 2 février (et 10 millions d’abonnés plus tard), promettait une résolution du mystère en grande pompe, le soir même du très suivi Super Bowl dimanche.  »L’attente est terminée. Tout sera révélé ce dimanche après le Super Bowl ».

egg-instagram-2-223x300 egg dans News

L’excitation était donc à son comble au moment où se fendait la coquille de l’œuf mystère. Et, après les multiples réjouissances de l’événement sportif de l’année aux États-Unis, une vidéo a bien été mise en ligne sur la plateforme vidéo Hulu.

Un Américain sur cinq touché par un maladie mentale

Depuis plusieurs jours, des internautes spéculaient sur la marque qui pourrait sortir de la coquille et s’offrir un formidable coup de pub. L’éclosion de l’œuf avait pourtant un tout autre dessein : délivrer un message de promotion pour une association d’aide aux malades mentaux.

« Nous voudrions remercier #TalkingEgg d’avoir mis en lumière ce soir #mentalhealth avec un message important. Tout le monde ne choisit pas de se battre au grand jour pour la santé mentale, mais vous l’avez fait pour un Américain sur cinq vivant avec un problème de santé mentale. Merci #EggGang! ».

Dans une courte vidéo de 30 secondes, l’œuf évoque également ‘la pression des réseaux sociaux’. De quoi intriguer un peu plus sur les intentions réelles de ce compte Instagram, dont l’administrateur a été démasqué. Selon BuzzFeed News et Mashable, il s’agit d’un créatif de 29 ans, Chris Godfrey, qui travaille pour l’agence de publicité londonienne The&Partnership.

VIDÉO

« Un œuf n’a pas de sexe, de race ou de religion »

Le New York Times est même parvenu à obtenir son interview, où il explique le concept de l’œuf pour transmettre un message compris de tous. « Un œuf n’a pas de sexe, de race ou de religion. Un œuf est un œuf, c’est universel. »

Un coup de com’ et de maître, joué dans l’effervescence médiatique d’un événement télévisuel où un spot de pub est diffusé toutes les trois minutes. « Quelle belle chose à faire pour (cette cause) que de détourner le Super Bowl par le biais de réseaux sociaux, et de marteler un message responsable”, explique Alissa Khan-Whelan, qui a collaboré à l’opération avec Chris Godfrey. Après un tel exploit, le petit œuf devrait rapidement refaire parler de lui.

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Deux chercheurs parviennent à pirater une voiture à distance.

La vidéo publiée par le magazine Wired peut donner des sueurs froides aux conducteurs. Ell…