Amazon projette de fournir un accès Internet dans le monde via des milliers de satellites en orbite terrestre basse.

Amazon a récemment annoncé son intention de se joindre à la course de l’Internet haut débit depuis l’espace. Selon les dires, la firme souhaiterait envoyer des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Nommé « Projet Kuiper », ce dernier concurrencera celui lancé, il y a peu, par Space X : le projet Starlink.

L’entreprise, basée à Seattle, a bien conscience que ce projet coûtera des milliards de dollars, mais à terme, la rentabilité ne sera que fructueuse. Néanmoins, il faudra plusieurs années à Amazon avant que ce projet, si audacieux, ne soit vraiment abouti. D’autant que la concurrence risque d’être forte, notamment avec SpaceX. Qui, rappelons-le en connaît déjà un rayon en matière d’espace avec son projet Falcon 9.

Les documents, qui ont été déposés à la Federal Communications Commission (FCC) et à l’ITU, révèlent un plan de mise en orbite de 3 236 satellites, dont 784 à une altitude de 590 kilomètres, 367 à de plus de 600 kilomètres, et 1 156 à une altitude de 630 kilomètres.

Un porte-parole d’Amazon a déclaré à notre confrère GeekWire, que « le projet Kuiper est une nouvelle initiative visant à lancer une constellation de satellites en orbite terrestre basse, qui fourniront une connectivité haut débit à faible temps de latence et à faible débit aux communautés non desservies et sous-desservies dans le monde ». Il ajoute également qu’il « s’agit d’un projet à long terme qui vise à desservir des dizaines de millions de personnes dépourvues d’un accès de base à l’Internet haut débit. Nous sommes impatients de collaborer sur cette initiative avec des entreprises partageant cette vision commune ».

Facebook prévoit également de lancer un satellite dans l’espace. Le but serait, à l’instar d’Amazon et Space X, de fournir un accès Internet dans des régions du monde éloignées. Une question se pose tout de même, quel est l’objectif de Facebook dans cette démarche ? À vrai dire, cela pourrait permettre au réseau social de continuer de développer significativement en s’imposant sur de nouveaux territoires, et ainsi rallier de nouveaux abonnés.

Amazon a déclaré que les satellites du projet Kuiper pourraient fournir un réseau Internet sur les points de la Terre où la latitude varie de 56° Nord et 56° Sud. Soit une zone qui représente environ 95% de la population mondiale, ce qui est énorme.

Le projet Kuiper, qui tire son nom du spécialiste en sciences planétaires, Gerard Kuiper, pourrait potentiellement être combiné au service de la firme, Amazon Web Services. D’ailleurs, son nom pourrait ne pas être retenu, une fois le service commercialisé.

En réalité, Amazon a plus qu’un intérêt éphémère pour l’espace, puisque Jeff Bezos, le fondateur de la firme, a également créé son entreprise spatiale nommée « Blue Origin ». Un autre projet qui semble porter ses fruits puisqu’en 2018, la compagnie avait réussi ses tests de vols avec brio.

Pour le moment, la FCC n’a pas encore pris de décisions concernant le projet, mais quand ce sera le cas, Amazon nous le fera savoir.

SOURCE

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par axileo
Charger d'autres écrits dans News

Laisser un commentaire

Consulter aussi

SFR lance une solution d’authentification mobile en mode cloud

A l’aide d’une technologie Gemalto, SFR transforme le smartphone en dispositif d’authentif…